Ma Voix

La parole a été donnée à l'homme pour déguiser sa pensée, Thomas Young

mardi 29 novembre

Comme on met une bûche au feu...

Les cités s'éveillent, après la mort de deux adolescents dans des conditions faisant intervenir les forces de l'ordre... Pour calmer les esprits, le Président du Conseil général des Hauts de Seine (et Ministre de l'Intérieur, accessoirement) dénonce ces délinquants en les traitant de racailles: sans considérer la justesse du terme, il faut reconnaître que le résultat sur le mouvement lui-même n'est pas probant (mais en revanche, il l'est, hélas, électoralement...). Quand le mouvement commence à diminuer, le Gouvernement décide de déclarer l'état d'urgence, afin, selon les termes de la loi, de faire face à une atteinte grave à l'ordre publique ou à une calamité publique, qui empêche le fonctionnement normal des institutions... A coup sûr, il y a atteinte grave à l'ordre public, mais j'ai des doutes quant au lien de causalité vis-à-vis des institutions... Bref.

L'analyse du mouvement a mis au jour des difficultés sociales devenues structurelles, auxquelles chaque Gouvernement alternativement en place a toujours prétendu répondre, avec une efficacité douteuse, au vue du résultat du moment. Je passe avec quelque honte difficilement dissimulable sur les propos de quelques députés et secrétaires d'Etat mettant en cause la polygamie des parents des émeutiers... Simplement stupide. On a également parlé (sans que je sois persuadé du bien fondé de ce critère) des difficultés d'intégration de populations immigrées, depuis une, deux voire trois générations... S'il peut exister des problèmes sur cette question de l'immigration, c'est même certain, je ne suis pas persuadé qu'ils aient à voir avec le mouvement des cités... Reste que tous les partis politiques se sont écriés qu'il fallait absolument parvenir à une véritable intégration, qui ne soit pas assimilation (ce qui implique la disparition d'une culture identitaire), mais qui corresponde à une acceptation des valeurs qui font la société française... On ne peut que souscrire...

pavillon_france_arc_triomphe1


Le Gouvernement agit alors: l'apprentissage sera possible dès 14 ans (du moins, c'est l'intention initiale, car il n'est pas certain que la mesure puisse être mise en oeuvre). Pourquoi pas, peut-être que le rythme scolaire n'est pas fait pour tous, et qu'on apprend mieux en travaillant (dès lors que l'éducation se poursuit pendant un contrat d'apprentissage, c'est tout l'intérêt de la formule d'alterner période de travail et période d'enseignement).
Une autre mesure surprendra beaucoup plus: le Gouvernement vient de décider de prolonger de deux ans la période de vie commune permettant à une personne ayant épousé quelqu'un de nationalité française de devenir elle-même française. Autrement dit, on veut une meilleure intégration, mais celle-ci va devenir plus difficile!! Le couple demeurera binational plus longtemps, avec tous les problèmes que cela induit d'abord en terme de législation de la famille, et quant à la reconnaissance de la place du conjoint dans la nation... L'étranger fait toujours aussi peur... Etrange étranger...

Posté par phinet à 15:35 - Journal Bloguévisé - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire